[ French] Vers qui peuvent se tourner les patients atteints de leucémie aigüe?

Published on

Topics include: Living Well

Dr Mohamad Mohty, professeur à l'Hôpital Saint-Antoine, Paris, France nous fait part d'une série de professionnels, de santé ou non vers qui se tourner durant le traitement. Dr Mohty recommande vivement aux patients de se tourner vers leur médecin mais également infirmières et aides-soignants. Diététiciens, psychologues, kinésithérapeutes, diététiciens peuvent également apporter leur soutien durant cette période. Enfin, Dr Mohty souligne qu'il est très important de s'entourer de sa famille et de ne pas hésiter à utiliser des ressources telles qu’Internet ou des groupes de patients.

Ce programme a été soutenu par Pfizer, grâce à une bourse éducationnelle illimitée à destination de la fondation Patient Empowerment

View more programs featuring

Transcript

La période de traitement de la leucémie aigüe, quand un malade reçoit sa chimiothérapie ou ses traitements, est une période extrêmement difficile puisque on va subir les effets secondaires de la maladie, qui peuvent bien évidemment altérer votre qualité de vie. Donc je crois que c’est très important que le malade devienne acteur de sa maladie. Il ne faut pas hésiter à demander des conseils non seulement au médecin, mais également à l’équipe soignante, aux infirmières, aux aides-soignantes. Il y a aussi plein d’acteurs de santé de professionnels qui peuvent être extrêmement utiles, il faut les solliciter, il faut les demander, il faut en parler. Les assistantes sociales, qui peuvent aider dans vos démarches, il y a aussi les psychologues, les kinésithérapeutes, les diététiciennes, les diététiciens parce que on peut avoir des altérations du gout, donc il y a toute une série de professionnels de santé qu’il faut solliciter. Bien évidemment, il faut aussi garder, faire participer, son environnement familial, parce que je crois que c’est quand même un combat qu’on mène ensemble, à la fois l’équipe médicale mais aussi le malade, son entourage, sa famille, il ne faut pas hésiter à aller se renseigner auprès de ressources sur internet, auprès des groupes de patients. Bien évidemment il faut faire attention sur ce qu’on voit sur ces ressources-là, sur ces informations virtuelles je dirai, parce que des fois l’information n’est pas toujours adaptée à votre cas particulier. Donc au moindre doute, il faut demander conseil à son médecin, mais le message majeur et principal, il ne faut pas rester seul dans son lit ou chez soi, en train de cogiter ou penser à des questions difficiles, faut en parler parce que faut arriver à obtenir les bons conseils. Il faut minimiser au maximum tous les désagréments de cette période extrêmement difficile, cette grande parenthèse dans la vie d’une malade, qui est en train d’affronter une maladie terrible mais où l’espoir de guérison est important.


Page last updated on March 17, 2016
<